Bienfaits de l’ail des ours

Recettes

Au Printemps, dans les sous-bois ombragés et humides, on trouve de magnifiques « tapis » de plantes ressemblant à des feuilles de muguet, mais à l’odeur bien différente ! L’ail des ours (Allium ursinum) est une plante reconnue comme hypotensive (qui fait baisser la pression artérielle). En cette saison, il permet de purger et nettoyer l’organisme des graisses accumulées en hiver, et de se prémunir ainsi des problèmes cardio-vasculaires.

L’ail domestiqué a été cultivé à l’excès pendant des années et il a peu à peu perdu une partie de ses principes actifs. L’ail sauvage, dont les substances actives sont concentrées dans les feuilles et non dans le bulbe, est riche en vitamines A, B, C, en composés sulfurés, en aminoacides et aussi en minéraux. Il contient beaucoup plus d’allicine et d’adénosine que son « cousin » cultivé : ce sont ces deux composants qui lui donnent ses propriétés régulatrices de la tension artérielle et du cholestérol (réduction du taux de cholestérine, inhibition de l’agrégation plaquettaire, abaissement de la pression sanguine, réduction du risque de formation de caillots dans le sang).
L’ail des ours constitue également un excellent chélateur (détoxifiant) des métaux lourds, en partie grâce à sa teneur en sélénium. Enfin, il est également reconnu comme antioxydant.
Si vous le cueillez, coupez les plantes à la base et laissez le bulbe en terre. Toutes les parties de la plante se consomment : feuilles, boutons floraux et fleurs. Les jeunes pousses sont les plus aromatiques.

Comment déguster l’ail des ours ?

Les feuilles, fleurs et boutons ciselés feront danser vos salades ! Vous pouvez aussi les ajouter crus à vos vinaigrettes, soupes, beurres, pommes de terre, gratins, omelettes, pizzas, risottos, pâtes, sels…
Mais ce que je préfère, c’est le PESTO ! Voici une de mes recettes favorites.

Ingrédients :
-un bouquet d’ail des ours (feuilles et fleurs) délicatement cueilli dans un joli sous-bois
-les fanes d’une botte de radis
-une poignée de graines de tournesol
-un petit morceau de parmesan râpé (ou de vieille tomme de chèvre)
-du sel
-huile d’olive

Lavez bien l’ail des ours. Réservez quelques fleurs de côté.
Placez les graines de tournesol dans le bol d’un robot et mixez pour obtenir une poudre grossière.
Ajoutez les fanes de radis, les feuilles et les fleurs d’ail sauvage grossièrement coupées, ainsi que les autres ingrédients secs.
Mixez le tout en ajoutant un filet d’huile d’olive jusqu’à ce que la consistance vous convienne.
Salez à votre goût.

Transférez dans un joli pot, réservez au frais. Au moment de servir, piquez les fleurs restantes pour décorer. Dégustez sur des pâtes, ou sur du pain grillé, ou bien avec des chips de betterave et des bâtonnets de légumes à l’apéritif.

Ces articles peuvent vous intéresser

Inscription Newsletter

Inscription Newsletter

Recevez mes actualités par email: nouveaux articles, stages, retraites, week-ends ...

Bravo, vous êtes inscrit !

Share This