Jala neti : nez dégagé !

par Juin 6, 2019Articles yoga

Jala neti est le nettoyage des cavités nasales et des sinus avec de l’eau. C’est l’une des techniques de purification du hatha yoga, recommandée aussi par l’ayurvéda.

Jala neti est recommandé avant le pranayama (techniques respiratoires du yoga), mais se pratique aussi quotidiennement pour entretenir l’hygiène nasale et prévenir les maladies. La pratique régulière permet d’éliminer les corps étrangers dans le passage nasal et dans la muqueuse (pollution, poussières, pollens…), prévient des affections respiratoires et garde sain le nerf olfactif. C’est particulièrement intéressant en cas de rhume, sinusite, rhinite chronique, asthme, environnement pollué, allergies, muqueuses sèches, maux de tête…

Préparation

On utilise une lota (ou neti pot), cela ressemble à un petit arrosoir, dont l’embout s’adapte bien à la narine. Certains sont en plastique, d’autres en porcelaine ou en cuivre. On trouve différents modèles sur internet, sur des sites de matériel de yoga, ou parfois en pharmacie.

On remplit la lota d’eau pure tiède (37°) que l’on sale avec un sel marin naturel fin, à 9 grammes par litre (concentration physiologique), ce qui fait environ une cuillère à café de sel par litre d’eau. Bien dissoudre le sel. Si ça pique c’est que le dosage de sel n’est pas bon (trop ou pas assez), adaptez pour que cela soit confortable. L’eau doit avoir le même goût que les larmes.

Comment procéder ?

Le nettoyage se pratique au-dessus du lavabo ou de la baignoire, ou sous la douche, ou, encore mieux, dans le jardin ! S’incliner en avant et tourner la tête sur le côté gauche, insérer l’embout dans la narine droite (celle du dessus). L’eau va couler dans la narine droite, pour ressortir par la narine gauche, en emportant avec elle les impuretés et les mucosités du nez. Garder la bouche ouverte et bien respirer par la bouche. Presser correctement l’embout sur la narine droite (ni trop ni trop peu, ajustez) sinon l’eau va ressortir par cette même narine. Si un peu d’eau coule par la bouche, ajustez la position de la tête.

Lorsque c’est fini du premier côté, souffler doucement par le nez pour se débarrasser de l’eau qui reste. Il faut garder la bouche ouverte, afin que l’eau ne pénètre pas dans les oreilles lorsque l’on souffle l’eau pour dégager le nez. Puis changer de narine, pour renouveler l’opération. En entretien, on utilise une demi-lota par narine. En cas de rhume ou autre problème, on utilise une lota entière par narine.

Si vous avez un rhume il se peut que l’eau ne passe pas bien : laissez couler un moment pour dissoudre les mucosités. Mouchez-vous et répétez l’opération, petit à petit l’eau va passer. Sinon n’insistez pas.

Bien sécher !

Il est indispensable ensuite de bien sécher le nez, sinon l’eau stagne dans les sinus et favorise le développement bactérien. Pour cela, se pencher en avant et laisser couler l’eau naturellement, puis, toujours penché vers l’avant, se moucher doucement une narine à la fois (boucher l’autre), en tournant la tête d’un côté puis de l’autre. Puis se redresser, boucher une narine, et faire une série de respirations rapides par le nez, en forçant l’expiration. Répéter de l’autre côté.

Quand faire jala neti ?

C’est une pratique que l’on peut adopter tous les matins, au même titre que le brossage des dents, surtout si l’on est sujet à des rhinites chroniques. Jala neti peut se pratiquer aussi le soir, en cas de rhinite, ou si l’on a fréquenté un environnement pollué la journée. Sinon on peut pratiquer occasionnellement, quand on sent un rhume arriver, ou en saison des pollens. Contre-indications : très gros rhume ou maux d’oreilles.

Cette pratique a changé la vie de bien des allergiques ou enrhumés chroniques !

Le yoga, c’est aussi une bonne hygiène de vie… Vous êtes prêts à tester ?

PS : lors de nos week-ends yoga, nous débutons toujours la journée par jala neti

Inscription Newsletter

Inscription Newsletter

Recevez mes actualités par email: nouveaux articles, stages, retraites, week-ends ...

Bravo, vous êtes inscrit !

Share This